installation fenêtre pvc

Comment installer une fenêtre PVC en rénovation ?

Lors de la rénovation, il est tout à fait possible de remplacer les fenêtres en bois ou en aluminium existantes par des fenêtres en PVC. Le PVC est l’un des matériaux les plus utilisés pour la rénovation de nombreuses fenêtres. Installer une fenêtre PVC avec une remise à neuf ne demande pas beaucoup de travaux.
Il suffit d’opter pour la réalisation d’un modèle sur-mesure pour que celui-ci s’intègre facilement dans l’encadrement d’une fenêtre plutôt ancienne. Cette démarche est non seulement écologique, mais aussi économique. Dans le cadre d’une rénovation de fenêtres PVC, la présence de dommages thermiques peut optimiser l’isolation de la fenêtre.

La pose d’une fenêtre PVC en rénovation : de quoi s’agit-il ?

Cette action consiste à positionner une nouvelle fenêtre sur un cadre déjà existant : un cadre qui doit être sain et surtout solide pour bien accueillir la nouvelle fenêtre.

Au moment de placer votre fenêtre sur le cadre, il faut s’assurer que le bâti de celle-ci ne soit pas endommagé. Autrement, vous devez à ce moment-là, refaire l’opération encore une fois. Ceci nécessite des travaux plus complexes à réaliser au niveau du mur.

Les installations de fenêtres PVC en rénovation sont plus rentables et vous font bénéficier de fenêtres mieux isolées. Par contre, si vous fixez un cadre neuf sur un cadre ancien, la surface vitrée risque d’être légèrement abîmée, ce qui peut faire que la pièce soit moins lumineuse.

Des « blocs-fenêtres » en PVC sont disponibles sur le marché, ils vous permettent de remplacer facilement les anciennes fenêtres. Si vous laissez le cadre existant (le dormant), on peut dire qu’il s’agit d’un remplacement de fenêtres PVC en « rénovation ».

Quel est le matériel nécessaire pour la mise en place d’une fenêtre PVC en rénovation ?

Quand il s’agit de passer à la mise en place de votre fenêtre en PVC en rénovation, seulement un simple matériel est requis. En effet, avant toute chose, il faut commencer par nettoyer la surface qui va recevoir la nouvelle fenêtre : pour cet entretien, il suffit de vous munir d’une brosse. Pensez également à avoir un tournevis plat avec vous : cet outil reste assez nécessaire quand la perceuse visseuse n’est pas utilisée.
Pour empêcher l’air de pénétrer à travers votre fenêtre, l’utilisation d’un fond de joint est nécessaire. À l’aide d’un pistolet, vous pourrez procéder à la mise en place de joints étanches que vous allez coller avec de la silicone.

Pour mesurer tous les éléments concevant votre fenêtre, il est important d’avoir un mètre à côté. Cela dit, pour s’assurer du positionnement de votre fenêtre, un fil à plomb fera l’affaire.

Pour une trousse à outils complète, assurez-vous d’avoir en plus :

  • une spatule ;
  • des cales pour espacement ;
  • un niveau à bulle ;
  • quelques tasseaux faits en bois ;
  • un maillet conçu à base de caoutchouc.

La pose d’une fenêtre PVC en rénovation requiert donc la disponibilité de ces outils.

L’installation d’une fenêtre PVC en rénovation : quelles sont les étapes à suivre ?

Avant de procéder à l’installation de votre nouvelle fenêtre, il est naturellement important d’extraire l’ancienne. Après quoi, faites en sorte de dégager chacun des vantaux pour réussir à enlever les gonds : à l’aide d’une brosse, frottez l’ancien cadre et travaillez ensuite l’étanchéité de son dormant grâce à un joint de silicone qui vous aurez préalablement installé entre le mur et le bâti de votre fenêtre.

Pensez à intégrer des tasseaux en bois, ceci va assurer un meilleur placement pour le bâti de votre fenêtre. Bien avant d’installer le nouveau dormant, l’astuce qui vous serait utile plus tard est de mettre la poignée sur un des vantaux nouvellement placés : maniez-vous d’une perceuse pour bien la visser et passer ensuite au retrait du film protecteur.

Assurez-vous que le cadre de la fenêtre soit bien droit et commencez à l’installer sur l’ancien dormant en vissant le bâti sur l’ancien cadre. La capacité d’isolation de la nouvelle fenêtre est analysée grâce à son étanchéité.

Pour cela, il convient d’apposer un fond de joint à la spatule entre l’ancien et le nouveau cadre et de recouvrir le tout d’un joint en silicone.

L’ultime étape consiste à intégrer les vantaux sur les gonds du cadre de votre nouvelle fenêtre. Assurez-vous que votre fenêtre ne bloque pas, que ce soit en l’ouvrant ou en la fermant et le tour est joué.