investissement vin

Dans quel vin investir ?

Investir dans le vin devient une pratique de plus en plus courante. Pour ceux qui ont comme ambition d’en faire une activité, il est nécessaire d’être suffisamment informé afin d’éviter les faux pas.

Voici donc quelques astuces dont il faut tenir compte et un regard sur les vins prometteurs dans lesquels il serait judicieux d’investir.

Comprendre le risque

Se lancer dans l’investissement du vin est un projet bien alléchant. En effet, la pratique est de plus en plus démocratisée et cela attire les regards de plusieurs. Il faut pourtant se rappeler que dans certains domaines, l’investissement comprend des risques qu’il faut bien mesurer avant de s’y lancer.

Il est essentiel de prendre garde et d’éviter de tomber dans l’effet de mode. Il n’est jamais conseillé de s’engager dans un investissement pour un domaine qu’on ne maîtrise pas. Le domaine vinicole a ses particularités bien à lui et c’est donc important de se renseigner largement avant de faire le bond.

Pourquoi le vin?

L’investissement vinicole est idéal pour les personnes souhaitant diversifier leur portefeuille d’investisseurs. Mais c’est aussi une véritable source de plaisirs pour les amateurs de grands crus. La particularité de ce domaine est qu’il allie les finances à la passion. Il est donc idéal pour les passionnés.

Il est nécessaire d’avoir quelques éléments de connaissance en ce qui a trait à la genèse des vins, la conservation, les conditions d’embouteillages et même la qualité des bouchons.
L’un des avantages incontournables du vin est que vous pouvez décider de consommer votre investissement pour le plaisir ou simplement si vous constatez qu’il ne prend pas de valeur. Vous ne serez donc pas totalement perdant!

Quels vins devriez-vous privilégier?

Les terroirs reconnus

Pour vous lancer dans le domaine d’investissement vinicole, il est nécessaire de commencer par des domaines connus tels que les bordeaux ou bourguignons. Ces grands crus vous donnent une assurance de référence mondiale.

Les vins de seconds prestiges ou les seconds crus sont aussi une bonne option alternative, compte tenu des prix faramineux pour les crus de première instance.

Dans l’année courante, les vins Saint-Julien sont parmi les plus attrayants, aux côtés d’autres noms tels que Château Beychevelle et du Château Ducru-Beaucaillou. Parmi les grands noms, le Château Montrose ou le Château Pichon-Baron sont également des investissements pleins de potentiel.

En Bourgogne, les Nuits-Saint-Georges sont une appellation qui évoque la qualité à coup sûr. Par ailleurs, le Saint-Georges est un grand cru particulièrement intéressant en cette année, de même que le millésime 2017 du Clos des Lambrays grand cru.

Les champagnes

Ces vins de luxe ne sont pas à négliger en ce qui concerne l’investissement. Certaines maisons qui les opèrent ont une réputation infaillible, ce sont des références en ce qui concerne l’investissement. Parmi elles, on compte des noms tels que Dom Pérignon, Gimonet, Maison Krug et Möet. Ces fabricants dont la publicité n’est plus à faire sont de bons investissements dans le champagne.

Les vins du Rhône

Ils sont très appréciés pour leur rapport qualité/prix et deviennent donc une bonne option pour les investisseurs amateurs. Dans cette catégorie, on retrouve des noms tels que les Domaines Guigal et Gerin en Côte-Rôtie ainsi que le Clos en appellation Saint-Joseph, pour n’en citer que quelques-uns.

Quelques conseils pour les investisseurs

Avant de se lancer, il est toujours bien de prendre quelques conseils ou de rappeler quelques clés qui pourront vous être très bénéfiques afin d’éviter les erreurs coûteuses.

  • favorisez les très bonnes bouteilles: il n’est pas nécessaire lorsque vous investissez dans le vin d’essayer de réinventer la roue. Le milieu est complexe, ne tentez pas l’impossible si vous n’avez pas les compétences. Les bonnes bouteilles sont connues et ce sont dans celles-ci que vous devez investir, si vous ne souhaitez pas prendre de risques.
  • investissez sur le long terme: il vaut mieux favoriser des investissements sur la durée. Comptez au moins 8 ans avant d’espérer tirer profit. Penser à liquider sa cave trop tôt est une garantie de perte d’au moins 50% de son investissement.
  • diversifiez vos bouteilles: rappelez-vous qu’il est toujours judicieux de ne pas mettre tous ses œufs dans un même panier. Choisissez quelques valeurs sûres et misez sur la diversité dans cette sélection, plutôt que de vous accrocher à un seul nom.
  • investissez dans un FCP: afin d’éviter les erreurs d’amateurs, choisissez un fonds commun de placement. En vous tournant vers des sociétés spécialisées en placement vinicole, vous pourrez acheter des parts d’investissement et sécuriser vos avoirs en vous remettant à des experts.

Le domaine du vin est de plus en plus en vogue et suscite l’intérêt de nouveaux investisseurs. Avant de s’y aventurer, il est important de disposer d’assez de connaissances au risque de se retrouver perdant. Si vous ne souhaitez pas faire cet effort, il peut être plus adéquat de se tourner vers un fond commun de placement afin d’en laisser la gestion aux connaisseurs.

Ce domaine d’investissement nécessite une certaine passion et n’est pas la meilleure option pour ceux qui y sont naïfs. Si vous souhaitez vous y engager, assurez-vous simplement de ne pas le faire à la légère et le reste suivra.