Les plus lus

CONVIVIALISME: (RE)TROUVER LES VOIES D'UNE ETHIQUE DE LA RELIANCE

Séance de clôture des sessions de l'espace éthique de l'Ile de France - Marie de Paris IV - 06/06/18

Vers un projet politique convivialiste

Black Friday, direction désastre

Comme l’affirme un vieux proverbe, « tous les chemins mènent à Rome ». Devant la diversité des expériences dites du « socialisme réel », le camp marxiste a dû aussi admettre, comme Gomulka l’affirma à Varsovie le 24 octobre 1956, sous la menace d’une intervention soviétique, qu’il y avait différentes voies d’accès au communisme. Il faut convenir aujourd’hui que de la même façon il y a plusieurs chemins menant à la destruction de l’humanité, telle qu’on la conçoit encore aujourd’hui.

La nouvelle mise en garde de 15 000 scientifiques, lundi 13 novembre, nous rappelle que la « destruction rapide du monde naturel » est la voie la plus évidente vers la catastrophe. Si on peut déplorer que ce danger est encore loin d’avoir la place qu’il faudrait dans les débats, notamment politiques, il en a tout de même plus que celui que constitue l’humanité augmentée, c’est-à-dire en vérité l’humanité diminuée de toutes les facultés abandonnées aux prothèses numériques, aux cyber organes, et autres implants bioniques. Cet abandon – impliquant fatalement la sclérose des régions corticales concernées devenant obsolètes - est déjà effectif par rapport aux tablettes communicatives, aux objets connectés, provisoirement encore extérieurs aux corps. La baisse observée dans plusieurs pays du QI en est le signe, que l’on cherche à voiler en l’imputant exclusivement aux perturbateurs endocriniens.

Mais il est une troisième voie encore plus sûre vers le cataclysme, qui, non seulement n’est pas discutée, mais est au contraire valorisée, célébrée, glorifiée : celle du consumérisme fanatique dont le black Friday offre une excellente illustration. Il faut se réaliser que les manifestations mercantiles dont on nous offre l’affligeant spectacle ne sont que le fer de lance d’un mouvement profond résultant d’un faisceau de forces culturelles, sociales, et politiques aboutissant à la marchandisation complète de nos existences. La totalité des actions humaines est en passe d’être englobée dans une logique de marché. C’est la forme privilégiée dans laquelle s’exprime aujourd’hui l’idée même de progrès : il suffit – à propos justement du black Friday – d’entendre la jubilation des responsables commerciaux des enseignes concernées, mais aussi l’accompagnement bienveillant de la plus grande partie des responsables politiques, notamment du gouvernement, et de notre président, dont la volonté d’ouverture des magasins les Dimanche et jours de fêtes est la meilleure illustration. Plus que de progrès encore, c’est quasiment de salut dont il est question, implicitement, comme si cette frénésie de consommation était une façon de sortir nos sociétés de l’anomie latente dans laquelle elles s’enlisent.

Pourtant Marx, assez présent dans l’actualité du fait du centenaire de la révolution d’octobre, déjà nous alertait sur le risque d’aliénation inhérent au capitalisme, et plus précisément encore, sur le pouvoir de fascination de la marchandiseDans un passage du Capital, « le caractère fétiche de la marchandise et son secret », il parle ainsi d’une table : « A la fois saisissable et insaisissable, il ne lui suffit pas de poser ses pieds sur le sol; elle se dresse, pour ainsi dire, sur sa tête de bois en face des autres marchandises et se livre à des caprices plus bizarres que si elle se mettait à danser ». Si un objet aussi trivial peut engendrer de tels sortilèges, que dire des joujoux technologiques sophistiqués que l’on nous propose aujourd’hui ? Marx affirmait juste après que « Pour trouver une analogie à ce phénomène, il faut la chercher dans la région nuageuse du monde religieux ». Plus encore aujourd’hui, c’est dans la sphère des croyances les plus irrationnelles que s’engendrent les comportements consuméristes dont on voudrait nous convaincre qu’il faut s’en féliciter.

Pour ce qui est du black Friday, ce qu’on peut en voir, par exemple sur YouTube, montre sans équivoque la violence extrême qui s’associe à de tels emportements, la dépossession de tous les codes de civilité, la régression vers des formes de barbarie antérieures à la civilisation. Il est irresponsable de s’en amuser. Il faut comprendre au contraire que cela illustre le fait incontournable que l’univers marchand ne produit aucune forme de sociabilité, et que, au contraire, comme l’a montré Polanyi dans « la grande transformation », l’encastrement de la société dans l’économie ne peut qu’aboutir à de la régression sociale. Une humanité totalement soumise à la logique marchande ne peut être qu’une société violente, sans ciment social, d’hypertrophie de l’égotisme, de faillite de toute forme de solidarité, de crispation identitaire, avec pour corollaire une dimension orwellienne la conduisant vers la défiance et la délation, ce dont on constate les premiers signes.

 Maurice Merchier

 

 

ILS/ELLES SOUTIENNENT LE CONVIVIALISME

Jean-Philippe Acensi, Michel Adam, Marco Aime (It), Cengiz Aktar (Tu), Jeffrey Alexander (USA), Claude Alphandéry , Hiroko Amemiya (Jap), Ana Maria Araujo (Ur), Geneviève Ancel, Catherine André, Margaret  Archer (UKr, Claudine  Attias-Donfut, Rigas Arvanitis, Geneviève Azam, Benjamin Ball, Laurence Baranski, Oscar Barroso-Fernandez (Esp), Marc Basquiat de, Philippe Batifoulier, Jean Baubérot, Michael  Bauwens (Be), Olivier Beaud, Christiane de Beaurepaire, Anne Beauvillard, Patrick Beauvillard, Akrim Belkaid (Alg), Robert  Bellah (USA, †), Dorothée Benoït Browaeys, Augustin Berque, Yves Berthelot, Romain Bertrand, Antoine Bevort, Roy Bhaskar (UK), Abdennour Bidar, Leonardo Boff (Br), Luc Boltanski, Daniel Bougnoux, Dominique Bourg, Pascal Branchu, Axelle Brodiez-Dolino, Dorothée Browaeys, Françoise Brugère, Luigino Bruni (It), Alain Caillé, Belinda Cannone, Jean-Louis Cardi, Barbara Cassin, Patrick Chamoiseau, Philippe Chanial, Benoît Chantre, Hervé Chaygneaud-Dupuy, Eve Chiapello, Philippe Cibois, Sébastien Claeys, Denis Clerc, Gabriel Cohn (Br), Gabriel Colletis, Catherine Colliot-Thélène, Pascal Combemale, Josette Combes, Christian Coméliau, Benjamin Coriat, Ana M. Correa (Ar), Thomas Coutrot, Florian Couveinhes Matsumoto, Daniel Cueff, Eric Dacheux, Jean-Yves Dagnet, Thierry Dallard, Francis Danvers, Hervé Defalvard, Jean-Claude Devèze, François Doligez, François Dubet, Marc Dufumier, Dany-Robert Dufour, Jean-Pierre Dupuy, Timothée Duverger, Tereza  Estarque (Br), Emmanuel Faber, Olivier Favereau, Adriano Favole (It), Andrew Feenberg (USA), Francesco Fistetti, (It)  Anne-Marie Fixot, David Flacher, François Flahault, Fabrice Flipo, Jean-Baptiste Foucauld, de, Christophe Fourel, François Fourquet (†), Philippe Frémeaux, Emmanuel Gabellieri, Jean Gadrey, Noemi Gal_Or (Can), Vincent Gaulejac, de, François Gauthier, Sylvie Gendreau (Can), Susan George (USA), Anne Gervais, François Gèze, Yovan Gilles, Christiane  Girard, Gaël Giraud, Pascal Glémain, Jacques Godbout (Can), Françoise Gollain, Pierre-Yves Gomez (Can), Roland Gori, Phil Gorsky (USA) , Daniel Goujon, Jean-Marie Gourvil, Jean-Edouard Grésy, André Grimaldi, Jean-Claude Guillebaud, Patrice Guillotreau, Stéphane Haber, Fabrice Hadjadj, Pascale Haag, Jean-Marie Harribey, Keith Hart (UK), Armand Hatchuel, Nathalie Heinich, Axel Honneth (All), Edith Heurgon, Dick Howard (USA), Marc Humbert, Eva Illouz (Isr), Ahmet Insel (Tu), Geneviève Jacques, Florence Jany-Catrice, Jean-Paul Jaud, Béatrice Jaud, Zhe Ji (Chi), Hans Joas (All), Stephen Kalberg (USA), Hervé Kempf, Etienne Klein, Jacinto Lageira, Michel Lallement, Bruno Lamour, Elena Lasida, Serge Latouche, Sandra  Laugier, Camille  Laurens, Marc Lautier, Christian Laval, Jean-Louis Laville, Christian Lazzeri, Jacques Le Goff, Frédéric  Lebaron, Erwan Lecoeur, Jacques Lecomte, Martin Legros, Jean-Louis Le-Moigne, Daniel Le Scornet, Alain  Lipietz, Didier Livio, Agnes Lontrade, Pierre-Yves Madignier, Katsumata Makoto (Jap), Gilles Maréchal, Gustave Massiah, Dominique Méda, Margie  Mendell (Can), Maurice Merchier, Pascale Mériot, Jean-Claude Michéa, Jun  Nishikawa (Jap), Pierre-Olivier Monteil, Jacqueline Morand, Edgar Morin, Chantal Mouffe (Be), Yann Moulier-Boutang, Gaby Navennec, Pierre Nicolas, Osamu Nishitani (Jap), Ugo Olivieri (It), Thierry Paquot, Patrice Parisé, Antoine Peillon, Corine Pelluchon, Alfredo Pena-Vega, Bernard Perret, Jacques Perrin, Pascal Petit, Ilaria Pirone, Geoffrey Pleyers, Gérard Pommier, Antonin Pottier, Serge Proulx, Elena Pulcini, Michel Renault, Yves Renoux, Myriam Revault d'Allonnes, Emmanuel Reynaud, Matthieu Ricard, Marie-Monique Robin, Guy Roustang, Philippe Ryfman, Jeanne Favret-Saada, Jean Sammut, Christian Sautter, Blanche Segrestin, Richard Sennett (USA), Jean-Michel Servet, Pablo Servigne, Hugues Sibille, Ilana Silber (Isr), Richard Sobel, Isabelle Sorente, Frédéric  Spinhirny, Robert Spizzichino, Bernard Stiegler, Roger Sue, Dominique  Taddei, Elvia  Taracena (Mex), Bruno Tardieu, André Teissier du Cros, Michel Terestchenko, Jean-Pierre Terrail, Bruno Théret, Tzvetan Todorov (†), Jacques Toledano, Florent Trocquenet-Lopez, Patrick Tudoret, Jean-Jacques Tyszler, Frédéric Vandenberghe, Philippe  Van Parijs (Be), François  Vatin, Jean-Luc Veyssy, Bruno Viard, Denis Vicherat, Patrick Vieu, Jean-Louis Virat, Patrick Viveret, Nathanaël Wallenhorst, Juliette Weber, Chico Whitaker (Br), Jean-Pierre Worms

Ces réseaux soutiennent le mouvement convivialiste

Association Age de faire  Alternatives économiques   Appel des appels   Assemblées virtuelles      Banc public   Demain en mains   Démocratie ouverte   Démosthème   Dialogues en humanité   Agence Education pour le sport    Enquête de sens   Etats généraux du puvoir citoyen   Association pour l'Instauration d'un revenu d'Existence   Lab School Network   Mouvement pour un Revenu de Base   Initiatives Dionysienne      Pekea   Les Périphériques      Sol   Sport populaire

Un autre monde est non seulement possible, il est absolument nécessaire

ET URGENT. MAIS, COMMENT DESSINER SES CONTOURS ET LE PENSER ?

Ce site se propose d’être un espace de rencontre entre tous ceux qui, dans l’esprit du Manifeste convivialiste  , inventent des formes de démocratie post-libérale et post-croissantiste, en théorie ou en pratique.

Contactez-nous
1000 caractères restants