ENTRETIEN
23/05/2018 Alain Caillé Professeur émérite à l'université Paris-Nanterre, économiste et sociologue. Directeur de la revue du Mauss

Face aux discours très spécialisés des sciences sociales incapables de saisir la complexité du monde actuel, le sociologue et économiste Alain Caillé milite pour une approche généraliste. Il vient de codiriger, avec Philippe Chanial, Stéphane Dufoix et Frédéric Vandenberghe, l’ouvrage Des sciences sociales à lascience sociale. Fondements anti-utilitaristes (coll. La bibliothèque du Mauss, Le Bord de l’eau), qui rassemble les contributions de plusieurs chercheurs, dont Robert Boyer, François Dubet, Olivier Favereau, Nathalie Heinich, André Orléan, etc*.

Dossier présenté par Laurence De Cock et Vincent Casanova

Avec les contributions majoritairement des collègues du collectif Aggiornamento, mais aussi de APSES et de Questions de classes.

Dans une tribune au « Monde », le sociologue Alain Caillé regrette que la réforme du baccalauréat menace la filière de sciences économiques et sociales. Le combat pour la sauver est légitime, mais il faut la redéfinir selon lui.

LE MONDE |  • Mis à jour le  | Par Alain Caillé (Professeur émérite de sociologie à l'université Paris-Ouest-La Défense)

Tribune. La menace que l’actuel projet de réforme du baccalauréat fait planer sur la filière de sciences économiques et sociales (SES) est désormais claire. Réduite à peau de chagrin dès la seconde, mise en concurrence avec une étrange et inédite filière « Histoire-géographie-géopolitique et science politique », fortement réorientée vers la gestion plus que vers l’économie politique, elle verrait l’alliance fondatrice entre l’économie politique et la sociologie, qui était sa spécificité et sa raison d’être, radicalement fragilisée.

Les enjeux de cette réforme sont considérables. Pour s’y opposer efficacement et ne pas donner l’impression de s’arc-bouter sur des situations acquises, il faut que les professeurs de SES en prennent la pleine mesure et inscrivent leur légitime résistance dans une visée encore plus ambitieuse pour leur discipline.

Partagez l'article

Un autre monde est non seulement possible, il est absolument nécessaire

ET URGENT. MAIS, COMMENT DESSINER SES CONTOURS ET LE PENSER ?

Ce site se propose d’être un espace de rencontre entre tous ceux qui, dans l’esprit du Manifeste convivialiste  , inventent des formes de démocratie post-libérale et post-croissantiste, en théorie ou en pratique.

Contactez-nous
1000 caractères restants