Mes trois propositions s'organisent autour de l'idée que nous sommes dans un monde de l'illimitation, sujet à l'hubris et à la pléonexie. Ce "vouloir toujours plus" comporte le risque de plus en plus évident de tout perdre (dérèglements majeurs de l'intégrité psychique des individus, du lien social, des écosystèmes nécessaires à la vie sur terre). Il faut donc rapidement ramener quelque mesure pour tenter de limiter ces désordres.

1°Réduire les différences actuelles de patrimoine où, dans le monde, 1% pèsent autant que 99% ‑ ce qui risque d'entraîner une scission dans la commune humanité. Pour ce faire, il faut mieux redistribuer, réduire considérablement l'éventail des revenus (en passant de 1 à 1000 à 1 à 50), réduire le temps de travail pour en donner à tout le monde.

2°Établir une liste systématique des facteurs contribuant à un bouleversement des écosystèmes et agir immédiatement sur les principaux d'entre eux.

3°Nous n'avons plus de "grand récit" avec sa liste de commandements modérateurs. D'un côté, c'est tant mieux puisque ces grands récits imposaient aussi certaines contraintes insupportables (comme le patriarcat), de l'autre, c'est très dommageable parce que les individus ne savent plus ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire. Il faut donc reconstruire un système éducatif qui permette aux individus de maîtriser leurs propres passions (pathos en grec) et pulsions de façon à ce qu'ils puissent en faire quelque chose plutôt que d'en devenir les esclaves. De même, il ne faut pas laisser l'éducation des individus aux industries culturelles qui incitent à la satisfaction supposée de toutes les appétences grâce à la consommation effrénée et addictives d'objets manufacturés, de services marchands et de fantasmes virtuels. La formation d'individus libres passe par la possibilité donnée à chacun de fabriquer ses propres objets (ses œuvres) dans tous les domaines : celui des arts libéraux (comprenant les arts de la langue et les arts du nombre, dont la musique) ou des beaux-arts, ou des arts mécaniques (où l'on fabrique des objets en tout genre) ou des arts de la terre (savoir greffer, bouturer, produire de bons légumes, de la bonne viande…), voire même, pourquoi pas, les arts de la table (dédiés au bien manger), sans compter tout autre art qui ne serait pas mentionné dans la présente liste.

3) Dans ce même esprit et pour relancer le débat sur le désarmement multilatéral des armes de destruction massives, notamment nucléaires, la France annonce son renoncement à l’arme nucléair

 

Dany-Robert Dufour

Partagez l'article

Un autre monde est non seulement possible, il est absolument nécessaire

ET URGENT. MAIS, COMMENT DESSINER SES CONTOURS ET LE PENSER ?

Ce site se propose d’être un espace de rencontre entre tous ceux qui, dans l’esprit du Manifeste convivialiste  , inventent des formes de démocratie post-libérale et post-croissantiste, en théorie ou en pratique.

Contactez-nous
1000 caractères restants