A l’oral j’avais proposé d'avancer de manière significative sur trois chantiers et de transformer des difficultés en opportunités. Celui de la mondialisation, de la fin de la croissance et du chômage de masse.

Les propositions étant nombreuses sur le second et le troisième je me concentre sur le premier avec trois mesures au service d’une politique de la France au service de l’émergence d’une citoyenneté mondiale :

1) Afin de passer passer de la mondialisation comme globalisation financière à la construction d'une réelle mondialité ( au sens d'Edouard Glissant) la France appuiera  le  "Processus constituant" dénommé « Serment de Paris » proposé par de nombreux réseaux citoyens internationaux lors de la Cop 21 dans la lignée des travaux juridiques de Mireille Delmas Marty . Il s'agit de  rendre effective une citoyenneté de chaque être humain, de la lier à la notion de «  peuple de la Terre" et de donner ainsi  à la Déclaration universelle des droits de l'homme sa pleine profondeur politique. Dans cette perspective il ne saurait y avoir ni « réfugiés", ni « immigrés" mais l’organisation, certes parfois difficile, des conditions de mise en œuvre de l'article 13 de la Déclaration des Droits de l’homme qui stipule : 

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat. 
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

2) Afin d’appuyer une réforme profonde du Conseil de sécurité destinée à devenir un véritable conseil où s’élaborent les axes d’une politique de défense de l’humanité contre ce qui la menace prioritairement , à savoir sa propre barbarie intérieure qui se manifeste par le risque de son autodestruction (armes de destruction massives, cocktail explosif de l’humiliation et de la misère, montée des terrorismes, guerre de civilisations...) ou de l’autodestruction de ses écosystèmes nourriciers (dérèglement climatique, extinction de la biodiversité, grandes pollutions…), la France utilisera son siège dans ce conseil pour porter les revendications et propositions de la société civile mondiale allant dans le sens de la mise en oeuvre de ce qu’Edgar Morin nomme une « politique de l’humanité »

3) Dans ce même esprit et pour relancer le débat sur le désarmement multilatéral des armes de destruction massives, notamment nucléaires, la France annonce son renoncement à l’arme nucléaire.

 

Patrick Viveret

Partagez l'article

Un autre monde est non seulement possible, il est absolument nécessaire

ET URGENT. MAIS, COMMENT DESSINER SES CONTOURS ET LE PENSER ?

Ce site se propose d’être un espace de rencontre entre tous ceux qui, dans l’esprit du Manifeste convivialiste  , inventent des formes de démocratie post-libérale et post-croissantiste, en théorie ou en pratique.

Contactez-nous
1000 caractères restants