Actualité
mardi février 20, 2018

logo1

déjà plus de 3700 signatures - Un autre monde est non seulement possible, il est absolument nécessaire. Et urgent. Mais comment dessiner ses contours et le penser ? Ce site se propose d’être un espace de rencontre entre tous ceux qui, dans l’esprit du Manifeste convivialiste, inventent des formes de démocratie post-croissantiste, en théorie ou en pratique. Faites-le vivre notamment en exposant dans la rubrique Vies convialistes comment la vie et votre profession pourraient devenir plus conviviaux, et en alimentant les discussions dans le Forum.
 ... Lire la suite

https://www.la-croix.com/print/article/1200908778 le 25/1/2018

Davos, encensé ou décrié !

Marc Humbert, convivialiste, professeur émérite de l’université de Rennes.

 

Davos, encensé ou décrié, semble n’être qu’un forum où se rencontrent depuis 1971 ceux qui, par

leurs actions et leurs interactions, assurent la gouvernance du Monde, en fonction de leurs

valeurs, de leurs intérêts et des contraintes rencontrées. La forme de mondialisation que Davos

impulsait a semblé devenir de plus en plus dangereuse pour des intellectuels et des militants qui

se sont dits anti puis « altermondialistes ». Ils ont tenté de trouver les moyens de contrecarrer

cette évolution en réunissant un Forum social mondial au Brésil, fin janvier 2001, en même temps

et en opposition au Forum de Davos.

À l’époque, Davos réunissait déjà, non seulement un millier de dirigeants de grandes entreprises,

mais aussi, des chefs d’Etat en particulier du « Tiers-Monde » par exemple du Mozambique, de la

Tanzanie, du Nigeria, de la Colombie ou du Sénégal. Et aussi des représentants de la « société

civile » avec des responsables, par exemple de Greenpeace, d’Amnesty International ou du Fonds

mondial pour la nature (WWF) et de fédérations syndicales internationales. En 2003, à peine élu

président du Brésil, Lula, vient s’exprimer à Davos dont il avait dit, là « ils discutent de la

manière de créer plus de richesses, nous, au Forum social, de la manière de mieux les distribuer".

Certes il y a martelé qu’on « « ne peut pas continuer emprisonné dans une logique économique

où des peuples peuvent manger cinq fois par jour et d’autres une fois tous les cinq jours ».

Le changement majeur depuis 2001, n’est pas économique mais politique.

Les tentatives altermondialistes, bien que poursuivies, n’ont pas abouti : les richesses ne sont pas

mieux distribuées aujourd’hui, comme en témoigne le dernier rapport d’Oxfam. L’inanité des

Forum sociaux a laissé surgir en 2011, se référant aux « indignés » de Stéphane Hessel, des

mouvements éphémères d’occupation des places, à Wall Street et dans 80 pays, qui proclamaient

être les 99 % des citoyens du monde. En France on a vu une nouvelle éruption passagère avec

Nuit debout en 2016. Joseph Stiglitz (Nobel d’économie en 2001) qui a participé à de nombreux

forums de Davos mais aussi à des éditions du Forum social mondial comme à Bombay en 2004,

ne cesse pas d’essayer, avec quelques autres, de promouvoir des mesures pour remédier à la

montée des inégalés aux États-Unis et dans le monde. Mais il a dû constater (en 2011) « les 1 %

les plus riches font fonctionner l’économie, la planète, pour leurs intérêts ».

Le changement, c’est la montée de l’implication politique des grandes entreprises.

Jusqu’alors, elles en restaient au Lobbying, se faisant concurrence sur les marchés et soumises

aux lois des États. Désormais elles préfèrent les tribunaux d’arbitrage aux législations publiques,

le Conseil économique Transatlantique, club des plus grandes entreprises des États-Unis et de

l’Union Européenne se dit « entité politique » pour surveiller, faire avancer et accélérer

l’intégration des économies d’Amérique et d’Europe. Le Danemark s’est doté d’un «

ambassadeur digital » auprès des GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) car « Dans le

futur, nos relations bilatérales avec Google seront aussi importantes que celles que nous

entretenons avec la Grèce. […] Ces sociétés sont devenues des sortes de nouvelles nations, et

nous devons y faire face ».

Les chefs de gouvernement représentent leurs peuples et se reconnaissent mutuellement leurs

souverainetés. Qu’en est-il des assises démocratiques de ces nouvelles « entités politiques » ?

Davos consacre leur co-gouvernance du monde, c’est un changement majeur vis-à-vis de la

conception libérale de la politique et de l’organisation démocratique du fonctionnement des

sociétés humaines.

Abrégé du manifeste convivialiste

Jamais l’humanité n’a disposé d’autant de ressources matérielles et de compétences techniques et scientifiques. Prise dans sa globalité, elle est riche et puissante comme personne dans les siècles passés n’aurait pu l’imaginer...

Lire la suite

Konvivialismus: ein Manifest (Kurzfassung)

Einen solchen materiellen Wohlstand, ein so hohes technisch und wissenschaftliches Niveau ist bisher noch nie erreicht worden. Global gesehen ist der Mensch nun überreich und mächtig. Niemand hätte sich das vor ein paar Jahrhunderten vorstellen können...

Lire la suite

Birlikte Yaşama Manifestosu (Özet)

İnsanlık maddi kaynaklara, teknik ve bilimsel becerilere bugün olduğu kadar hiçbir zaman sahip olmadı. Bütünlüğü içinde ele alındığında, günümüzde insanlık geçmiş yüzyıllarda kimsenin hayal edemeyeceği kadar zengin ve güçlü...

Lire la suite

Abridged version of the Convivialist manifesto

Humanity has never had so many material resources as well as scientific and technical expertise at its disposal. Taken as a whole, its wealth and power have grown to an extent unimaginable...

Lire la suite

Compendio del Manifiesto convivialista

Nunca antes la humanidad dispuso de tantos recursos materiales y tantas competencias técnicas y científicas como ahora. Considerada en su totalidad, es rica y poderosa como nadie hubiera podido imaginarlo en los siglos pasados...

Lire la suite

Déclaration universelle d’interdépendance généralisée

Au cours de sa très longue histoire, l’humanité s’est déployée dans un petit coin de l’univers, formant des groupes organisés de personnes, de communautés, de peuples, d’États entre lesquels les relations ont souvent été dramatiques. Cette déclaration universelle reconnaît que la vie est une valeur essentielle ...

 

Lire la suite

Síntese do Manifesto convivialista

Jamais a humanidade dispôs de tantos recursos materiais e competências técnicas e científicas. Considerada em sua globalidade, ela é rica e poderosa, como ninguém nos séculos anteriores poderia imaginar...

Lire la suite

Rezumat al manifestului de convivialitate

Niciodata pana acum omenirea nu a dispus de atat de multe resurse materiale sau competente tehnice si stiintifice. In ansamblul sau, omenirea este mult mai bogata si mai puternica decat si-ar fi putut imagina oricine in secolele trecute ...

Lire la suite

Universal declaration of generalised interdependency

Throughout its very long history, humanity has grown and spread throughout its small corner of the universe by the formation of organised groups of people and communities, peoples and States between which relations have often had dramatic consequences. This universal declaration recognises that life is an essential value ...

Lire la suite

Compendio del Manifiesto convivialista

Mai come oggi l’umanità ha avuto a disposizione tante risorse materiali e competenze tecnico-scientifiche. Considerata nella sua globalità, essa è ricca e potente come nessuno nei secoli passati...

Lire la suite

共生主义宣言

人类拥有的物质资源与科技能力可谓空前。总体而言,人类之富有与强大是过去千百年间任何人都无法想象的。然而,却没有证据显示人类如今更为幸福。当然,也不会有人愿意回到从前,因为人人都可以切实感到, 个体与集体实现其新的潜能的可能性正在与日俱增。

Lire la suite

 

 

 

S5 Box